FootballLCF

Henoc Muamba reçoit le titre de joueur canadien

Le secondeur des Alouettes de Montréal Henoc Muamba a reçu le titre de joueur canadien par excellence de la dernière saison de la LCF.

Henoc Muamba a terminé au deuxième rang de la LCF au chapitre des plaqués défensifs (93) et au quatrième rang du circuit en ce qui a trait aux jeux défensifs (104) en 2019, une année au cours de laquelle les Alouettes ont pris le deuxième rang de la division Est et ont pris part aux éliminatoires pour la première fois depuis 2014. Ses 93 plaqués constituent la septième meilleur saison dans l’histoire des Alouettes.

L’ancien de l’Université St. Francis Xavier a aussi réussi trois passes rabattues, deux échappés provoqués, un sac et quatre plaqués pour des pertes.

Originaire du Congo, mais ayant grandi à Mississauga, en Ontario, Muamba remporte le premier titre de joueur canadien par excellence de sa carrière. C’est la cinquième fois qu’un joueur des Alouettes met la main sur ce prix, après Ben Cahoon (2002, 2003), Nike Arakgi (1984) et Gerry Dattillio (1980). Le dernier secondeur à avoir mérité ce prix est Mike O’Shea en 1999.

Muamba a reçu 34 votes de première place.

De son côté, le spécialiste des longues remises, Martin Bédard a reçu le trophée Jake Gaudaur qui est remis annuellement à un joueur ayant incarné et démontré les valeurs remarquables des vétérans canadiens : force, persévérance, courage, camaraderie et implication communautaire.

Au fil des saisons, Bédard a dû surmonter plusieurs épreuves, notamment le décès de son père suite à un cancer fulgurant et ce, après avoir déjà perdu sa mère aux mains de cette maladie. Son frère, Mathieu, a également livré au combat au cancer, le forçant à passer le reste de ses jours dans un fauteuil roulant. Malgré ces embûches, celui qui vient de compléter sa onzième saison avec les Alouettes a toujours répondu présent pour ses coéquipiers. Ce qui est remarquable, c’est qu’il l’a fait, alors qu’il aurait très bien pu prendre du temps à se ressourcer en plus de soigner certaines blessures.

De nature aidante, l’ancien des Huskies de l’Université du Connecticut donne de son précieux temps en rendant visite aux personnes âgées et aux personnes handicapées au Manoir Perron. Conscient de l’importance d’aller à l’école et du cheminement que l’école lui a permis de prendre, Martin occupe un rôle important au sein du programme Ensemble à l’école avec les Alouettes, où il encourage les jeunes à demeurer à l’école et à prendre les bonnes décisions dans la vie.

«Quand nous avons voulu trouver notre véritable identité chez les Alouettes au cours des deux dernières années, nous avons cherché à bien identifier l’ADN de notre organisation et Martin représente exactement ce qu’est un Alouettes : il se dévoue pour l’équipe sur le terrain, il s’implique dans la communauté, ainsi qu’auprès de notre jeunesse et il le fait avec fierté et humilité. C’est d’autant plus remarquable qu’il l’a fait au même moment qu’il passait à travers des épreuves de vie pour le moins difficiles. Nous sommes extrêmement fiers que Martin remporte ce trophée et cet honneur ne pouvait sans doute être attribué à quelqu’un de plus méritant que lui», a déclaré le président et chef de la direction des Alouettes, Patrick Boivin.

Les gagnants de la soirée :

CATÉGORIE VAINQUEUR
Joueur par excellence Brandon Banks (HAM)
Joueur défensif par excellence Willie Jefferson (WPG)
Joueur canadien par excellence Henoc Muamba (MTL)
Joueur de ligne offensive par excellence Chris Van Zeyl (HAM)
Joueurs par excellence sur les unités spéciales Frankie Williams (HAM)
Recrue par excellence Nate Holley (CGY)
Entraîneur-chef de l’année Orlondo Steinauer (HAM)

COMMUNIQUÉ LCF ET ALOUETTES

Crédit photo : Alouettes

Article précédent

L'Impact exerce les options de 11 joueurs

Article suivant

Un excellent début de carrière pour Morgan Frost

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *