FootballLCF

Les Alouettes trouvent enfin preneur

Alors que les Alouettes de Montréal appartenaient maintenant à la LCF, la ligue canadienne a enfin trouvé un acheteur pour l’organisation.

L’équipe a été achetée par S and S Sportsco, une entité corporative détenue par Sid Spiegel et Gary Stern qui n’étaient pas vraiment dans le portrait récemment. Sid Spiegel est le fondateur et président du conseil d’administration de Crawford Steel. Gary est quant à lui le chef de la direction de la compagnie.

La prochaine étape sera rapidement de trouver un président et un directeur général pour l’organisation, alors que le marché des joueurs autonomes s’ouvrira le 15 février prochain. On ne visera pas nécessairement à trouver des personnes francophones pour ces deux postes, mais les auditions auraient déjà commencé pour combler ces postes.

« C’est un sentiment indescriptible de faire partie des Alouettes, une équipe avec une histoire riche, qui jouit de liens étroits avec les Montréalais et les Québécois et qui possède une importance capitale pour le sport dont nous avons été des partisans toute notre vie », a déclaré Spiegel.

« Nous considérons cette occasion non seulement comme un défi à relever, mais aussi comme quelque chose qui peut être amusant. Nous voulons que les partisans des Alouettes sachent que nous partageons leur désir de voir cette équipe gagner sur le terrain ainsi qu’à l’extérieur de celui-ci », a ajouté Stern.

« Nous prenons donc aujourd’hui l’engagement envers eux, envers nos joueurs, envers nos entraîneurs et envers les membres du personnel que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer que cette équipe connaisse du succès. Notre but est que Montréal et tout le Québec soient fiers de cette équipe. »

Leurs investissements antérieurs au Québec comprennent des aciéries à Longueuil et Rouyn-Noranda et des propriétés immobilières. Aujourd’hui, ils veulent créer une équipe de football aspirante aux grands honneurs, et la meilleure expérience pour les partisans, ici, à Montréal.

« Notre priorité immédiate est l’embauche d’un nouveau directeur général et d’un nouveau président qui pourront prendre les bonnes décisions sur le plan du football et sur le plan des affaires », a dit Stern, qui sera le gouverneur principal des Alouettes au sein du conseil des gouverneurs de la LCF.

« Nous faisons des affaires au Québec et nous avons un grand respect envers la province, a dit Stern. «Nous voulons bâtir cette organisation à l’image de nos autres entreprises, c’est-à-dire en mettant en place les bonnes personnes et en les soutenant dans leurs fonctions, en travaillant avec de bons partenaires et en développant une connaissance toujours plus pointue du marché. »

Se décrivant comme des « partisans à vie » de la LCF, les deux hommes sont impatients de se mettre au travail.

« Il y a eu tellement de grands joueurs des Alouettes au cours des différentes époques : Sam Etcheverry, Hal Patterson, Peter Dalla Riva, Wally Buono, Anthony Calvillo, Ben Cahoon… Le tout est certainement excitant, mais il s’agit aussi d’un grand privilège que nous approchons avec beaucoup d’humilité. »

Le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, a supervisé le processus qui a mené à l’annonce d’aujourd’hui.

« Ces deux hommes avaient en main la meilleure offre et ont clairement démontré qu’ils avaient à cœur les intérêts des Alouettes et de leurs partisans », a dit Ambrosie. « Leur passion pour le football à Montréal est authentique et ils ont la détermination et les ressources pour réussir à long terme. »

« Je veux remercier les partisans des Alouettes, les membres des médias et, particulièrement, les employés des opérations football et de l’administration des Alouettes pour leur patience au cours du processus. Je veux également donner un coup de chapeau aux membres du conseil des gouverneurs de la LCF. Leur appui et leur engagement à faire la bonne chose ont rendu possible l’écriture de ce nouveau chapitre dans l’histoire des Alouettes. Finalement, je dois remercier le président sortant du conseil, Jim Lawson, pour son travail colossal, ainsi que notre nouveau président, Dale Lastman, qui a joué un rôle crucial dans la conclusion du processus. »

Les racines des Alouettes sont aussi profondes que celle du football canadien. Le premier compte rendu d’un match de football à Montréal remonte à 1868. Le premier club professionnel montréalais a vu le jour en 1872 dans l’une des pièces de l’édifice qui abritait le département de mécanique de l’Université McGill.

En 1946, le club de football des Alouettes de Montréal est fondé et est le digne successeur d’une série d’autres équipes qui ont défendu les couleurs de la ville. Les origines du nom de l’équipe proviennent de l’escadron 425, la première escadrille canadienne-française de l’Aviation royale canadienne créée en 1942 et reconnue pour son courage, sa bravoure et ses habiletés.

Depuis, les Alouettes ont remporté sept matchs de la Coupe Grey (1949, 1970, 1974, 1977, 2002, 2009 et 2010), ont compté dans leurs rangs de nombreux membres du Temple de la renommée du football canadien, dont Hal Patterson, Wally Buono et Ben Cahoon, et ont marqué l’imaginaire des amateurs en présentant certaines des équipes les plus dominantes de la LCF, notamment dans les années 1970 et 2000.

« Nous chérissons l’histoire et la tradition du football des Alouettes », a dit Stern. « Maintenant, ce que nos partisans et nos joueurs veulent le plus, c’est un avenir qui s’annonce solide et prometteur, et c’est ce sur quoi nous nous concentrerons. »

COMMUNIQUÉ LCF

Crédit photo : LCF

Article précédent

Ilya Kovalchuk évoluera sur le 1er trio

Article suivant

Les Cowboys embauchent un nouvel entraineur

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *