HockeyLNH

32 en 32 : Flames de Calgary

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’attendait certainement pas à un été aussi mouvementé chez les Flames de Calgary.Les départs de Johnny Gaudreau et Matthew Tkachuk ont complètement changé le visage de cette équipe qui pourrait être bien moins compétitive cette saison.

Au moins, on a acquis Jonathan Huberdeau en échangeant Tkachuk afin de le remplacer en attaque, mais disons que la perte de deux joueurs de 100 points fait en sorte que l’attaque sera bien moins dangereuse. Le Québécois est bien dominant, mais il sera moins bien entouré qu’en Floride. Il y aura donc beaucoup plus de pression sur tous les autres attaquants qui sont demeurés à Calgary. Ça va passer par le droitier Elias Lindholm, mais aussi Andrew Mangiapane et Dillon Dube qui viennent tous de jouer leur meilleure saison en carrière, alors que Nazem Kadri s’amène après avoir connu la meilleure saison de sa carrière au Colorado.

Pendant ce temps, Tyler Toffoli devra reprendre où il a laissé en saison régulière, alors que le reste de l’attaque sera composée de joueurs de profondeur qui donneront surtout de l’énergie au reste de l’équipe. On peut penser à Mikael Backlund, Milan Lucic, Trevor Lewis et Kevin Rooney qui a été acquis par les Flames cet été. On regardera quand même si le Québécois Jakob Pelletier sera en mesure de percer l’alignement, après une saison recrue dominante dans la ligue américaine.

Au moins, les Flames ont conservé une défensive impressionnante, tout en ajoutant même un autre défenseur pour être encore plus solide. Noah Hanifin et Chris Tanev forment une paire très difficile à battre en défensive et affronteront certainement les meilleurs trios adverses. Cependant, on comptera aussi sur un deuxième duo très équilibré composé des deux jeunes vétérans Oliver Kylington et Rasmus Andersson qui ont un rôle un peu plus offensif avec l’équipe. Pour compléter la brigade, on comptera aussi sur Nikita Zadorov et le nouveau venu Mackenzie Weegar qui vient de disputer sa meilleure campagne en carrière. Honnêtement, on ne peut pas vraiment mettre d’ordre dans le rôle de chaque défenseur puisqu’ils pourraient tous faire le travail sur un première ou troisième paire. Dans le cas de blessure, on ne sera pas trop inquiété avec Juuso Valimaki comme septième défenseur en surplus.

Ce n’est donc pas pour rien que le gardien Jacob Markstrom a dominé le circuit l’an dernier avec 9 jeux blancs, tout en terminant dans le top 3 de la LNH pour la moyenne et l’efficacité. On sait donc que l’on compte sur l’un des meilleurs portiers de la ligue actuellement et ça va se poursuivre en 2022-23. Terminant aussi au quatrième rang pour l’utilisation l’an passé, il sera donc l’option principale devant le filet pour offrir environ 20 matchs à un auxiliaire comme Dan Vladar.

À Calgary, on sait que l’on aura une autre chance de gagner le titre cette année et on est donc confiant que malgré la perte de deux joueurs importants, on sera en mesure de limiter l’offensive des autres équipes pour combler ce manque en attaque. Il est certain que l’on est conscient que l’on marquera moins de buts, mais qu’on sera dominant en défensive.


Départs : Johnny Gaudreau, Matthew Tkachuk, Michael Stone, Brett Ritchie


Arrivées : Jonathan Huberdeau, Mackenzie Weegar, Nazem Kadri, Kevin Rooney


Formation :

Jonathan Huberdeau – Nazem Kadri – Elias Lindholm

Andrew Mangiapane – Mikael Backlund – Tyler Toffoli

Dillon Dube – Kevin Rooney – Trevor Lewis

Milan Lucic – Adam Ruzicka  – Jakob Pelletier


Noah Hanifin – Chris Tanev

Oliver Kylington – Rasmus Andersson

Nikita Zadorov – MacKenzie Weegar


Jacob Markstrom – Daniel Vladar


Classement dans l’Ouest : 6e rang

Article précédent

Le tandem de gardiens du Canadien est confirmé

Article suivant

Sean Monahan pourrait rater le début de la saison

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.