HockeyLNH

Analyse 32 en 32 : Coyotes de l’Arizona

La saison morte des Coyotes de l’Arizona s’est avérée très occupée dans le sens qu’ils ont du faire bien des ajustements dans leur organisation. En passant par un changement d’entraineur-chef avec Rick Tocchet remplacé par André Tourigny et le départ de notre capitaine Oliver Ekman-Larsson, on semble prendre un tout nouveau virage.

Au départ, on a surtout tenté de regarnir notre banque de choix au repêchage en complétant neuf transactions pour une tonne de compensation. Au total, on parle de 14 sélections dans les trois prochaines séances qui ont été acquises , alors que l’on a accepté de prendre plusieurs gros contrats comme Gostisbehere, Stralman, Eriksson, Beagle, Roussel et Andrew Ladd pour aider d’autres équipes à respecter la masse salariale. Il n’est toutefois pas certain que Ladd et Eriksson soient utilisés malgré tout.

Au moins, l’offensive n’a pas perdu trop de plumes puisque Conor Garland et Derick Brassard sont les principaux attaquants qui ont quitté les Coyotes. Cependant, on possédait seulement la 22e attaque la plus productive l’an dernier et on ne s’est pas vraiment amélioré avec l’ajout de Ryan Dzingel au sein des deux premiers trios.

Ce qui implique toujours que Clayton Keller, Nick Schmaltz et Phil Kessel seront les principales armes offensives des Coyotes, maintenant que le 3e meilleur pointeur Conor Garland n’est plus présent. Christian Dvorak pourra assumer le poste de deuxième centre, alors que l’on espère que le jeune Barrett Hayton sera prêt pour un rôle dans la LNH. Sinon, on parle de joueurs de profondeur qui ne produisent pas aussi régulièrement et qui tenteront de donner de l’énergie à toute l’équipe. On ne sera pas vraiment dangereux en attaque.

Défensivement, il y aura seulement deux joueurs réguliers de retour avec Jakob Chychrun et Ilya Lyubushkin qui assureront un rôle important dans le top 4 de la brigade défensive. Pendant ce temps, on a vraiment fait un ménage à la ligne bleue puisque Oliver Ekman-Larsson, Alex Goligoski, Jason Demers, Jordan Oesterle et Nicklas Hjalmarsson ont tous quitté à leur manière que ce soir en transaction, comme joueurs autonomes ou à la retraite. Le plus mal sera assurément Ekman-Larsson qui était le meilleur défenseur de l’équipe depuis au moins 4-5 ans.

Il y aura donc beaucoup de pression sur les nouveaux venus Shayne Gostisbehere, Anton Stralman et Connor Timmins qui devront rapidement développer une belle chimie entre eux. Il faut le dire, il s’agit probablement de la pire défensive de l’association de l’Oust et les soirées seront longues en Arizona. Le poste de sixième défenseur est d’ailleurs toujours disponible et n’a pas été comblé.

Même son de cloche devant le filet puisque les Coyotes ont perdu leur trois gardiens de la dernière saison au profit de deux nouveaux. C’est donc dire que la chimie sera aussi différente entre les défenseurs et les gardiens puisque Carter Hutton et Josef Korenar se partageront la tâche ardue de défendre la cage en Arizona. Et ce qui devient encore plus compliqué, c’est que ces derniers n’ont jamais prouvé qu’ils étaient de vrais numéros uns dans la LNH. À moins d’un revirement de situation majeur, cela ne changera pas du jour au lendemain et compliquera la tâche des Coyotes.

Bref, sauf l’offensive, le nouveau groupe d’entraineurs mené par André Tourigny aura beaucoup de pain sur la planche pour que l’équipe soit dans le portrait cette année. On risque donc de les retrouver au fond du classement avec un groupe qui doit se renouveler pratiquement de A à Z en défensive et devant le filet. Quand on parle de stabilité, il y en a bien peu en Arizona présentement.

Départs : Oliver Ekman-Larsson, Alex Goligoski, Conor Garland, Jason Demers, Jordan Oesterle, Derick Brassard, Tyler Pitlick, Nicklas Hjalmarsson, Darcy Kuemper, Antti Raanta, Adin Hill, Michael Chaput, Dryden Hunt, Rick Tocchet (Entraineur-chef)


Arrivées : Shayne Gostisbehere, Carter Hutton, Anton Stralman, Ryan Dzingel, Antoine Roussel, Jay Beagle, Loui Eriksson, Connor Timmins, Josef Korenar, Andrew Ladd, Travis Boyd


Formation :

Clayton Keller – Nick Schmaltz – Phil Kessel

Lawson Crouse – Christian Dvorak – Ryan Dzingel

Barrett Hayton – Johan Larsson – Christian Fischer

Antoine Roussel – Jay Beagle – Dmitrij Jaskin


Jakob Chychrun – Anton Stralman

Shayne Gostisbehere – Ilya Lyubushkin

Kyle Capobianco – Conor Timmins


Carter Hutton – Josef Korenar


Classement dans l’Ouest : 16e rang

Article précédent

Dillon Dube accepte l'offre des Flames

Article suivant

Une chance ultime pour Jonathan Drouin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *