HockeyLNH

Analyse 32 en 32 : Ducks d’Anaheim

Pour débuter notre analyse de la saison morte des équipes de la LNH, on entame notre tour des 32 équipes avec les Ducks d’Anaheim. Au cours des dernières semaines, l’organisation californienne n’a effectué aucun changement réel, afin de miser sur la stabilité et le développement des jeunes joueurs à plusieurs positions.

Offensivement, Maxime Comtois a terminé au premier rang des marqueurs de l’équipe l’an dernier avec 33 points en 55 matchs et il devra poursuivre sur sa lancée pour aider la pire attaque de la dernière saison dans la LNH. Le Québécois a d’ailleurs signé une prolongation de contrat de 2 ans pour se faire un nom, alors que le vétéran Ryan Getzlaf a aussi décidé de demeurer avec les Ducks pour une saison à 3 M$, malgré les rumeurs voulant qu’il quitte sous d’autres cieux.

Il y aura donc beaucoup de pression sur ces deux joueurs avec Adam Henrique, Rickard Rakell et Jacob Silfverberg qui forment les deux premiers trios de l’équipe. On espère donc que ces attaquants vont se réveiller, alors que les jeunes Sam Steel, Trevor Zegras, Troy Terry, Isac Lundestrom et Max Jones (tous moins de 23 ans) pourront connaitre une bonne campagne pour aider l’offensive un peu plus. Sinon, ce sera une année très longue encore une fois à Anaheim qui ne compte pas sur beaucoup de profondeur non plus. Malheureusement, on ne s’attend pas à les voir devenir une menace offensive en si peu de temps.

Défensivement, on compte toujours sur une excellente brigade menée par Hampus Lindholm et Cam Fowler, mais ils se retrouvent dans une situation où la marge d’erreur est très mince puisque l’offensive ne marque pas beaucoup de buts. Surtout que l’on a terminé au 23e rang la saison dernière en défensive et que l’on comptera sur les mêmes vétérans à la ligne bleue. Il faut souligner que Kevin Shattenkirk, Josh Manson et Jacob Larsson était également présents en 2021 et que le seul changement risque d’être le jeune Jamie Drysdale ou le jeune vétéran Josh Mahura. Cependant, ils ne viendront pas tout changer dans un rôle minime et on devra faire mieux c’est certain chez les autres joueurs.

À noter le départ de Haydn Fleury avec Seattle pour le repêchage d’expansion

Devant le filet, on garde confiance en John Gibson qui a toujours bien fait dans les dernières années, alors que son équipe a perdu sa puissance du passé. La constance est de mise pour le gardien de 28 ans, sous contrat pour encore 6 saisons. Ryan Miller a quitté pour la retraite et on offrira maintenant le poste d’auxiliaire à Anthony Stolarz qui n’est pas le plus solide pour enlever la pression à Gibson avec la possibilité d’environ 20 matchs dans une grosse saison de 82 rencontres.

Bref, le dernier rang de l’association de l’Ouest semble les attendre cette année, alors que les jeunes joueurs ne semblent pas encore prêts à prendre la relève des vétérans Ryan Getzlaf et Jacob Silfverberg. Ils se retrouveront donc probablement encore dans les bas-fonds de la LNH pour obtenir un haut choix au prochain repêchage.

Départs : Danton Heinen, Ryan Miller, Haydn Fleury


Arrivées : Mason MacTavish


Formation :

Maxime Comtois – Adam Henrique – Rickard Rakell

Sonny Milano – Sam Steel – Jacob Silfverberg

Trevor Zegras – Ryan Getzlaf – Troy Terry

Nicolas Deslauriers – Derek Grant – Max Jones


Hampus Lindholm – Kevin Shattenkirk

Cam Fowler – Josh Manson

Jacob Larsson – Jamie Drysdale


John Gibson – Anthony Stolarz


Classement dans l’Ouest : 16e rang

Article précédent

Derick Brassard s'est trouvé du boulot

Article suivant

Jonathan Drouin revient à la vie publique

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *