HockeyLNH

Analyse 32 en 32 : Jets de Winnipeg

Le noyau des Jets de Winnipeg n’a pas beaucoup changé au cours de la saison morte puisque l’on pense posséder une équipe compétitive. Disons qu’avant de subir la défaite au deuxième tour des séries éliminatoires contre le Canadien, l’organisation croyait bien être assez solide pour se rendre jusqu’au bout.

Offensivement, on a conservé un 1-2 punch très solide sur les deux premiers trios et avec un peu plus de constance durant la saison, on sera assurément très menaçant. La première unité risque de demeurer Kyle Connor, Mark Scheifele et Blake Wheeler qui est l’une des meilleures de la LNH, mais ils pourront aussi compter sur Paul Stastny, Pierre-Luc Dubois et Nikolaj Ehlers pour frapper très fort en attaque. Ehlers a été le meilleur des siens l’an passé et fera encore mordre la poussière aux défensives adverses.

Plusieurs joueurs de profondeur ont aussi quitté, mais heureusement, on a été en mesure de conserver les services des joueurs complets Andrew Copp et Adam Lowry qui peuvent contribuer dans toutes les situations. Ils devraient avoir le jeune Kristian Vesalainen sur leur trio, alors que Riley Nash a été acquis pour combler un trou sur la quatrième unité. Pour le reste, on devra espérer que des jeunes de l’organisation prendront la relève, mais il est difficile de savoir qui obtiendra ces deux postes restants. Cette attaque est donc très menaçante à première vue, mais la profondeur est loin d’être une force. Les blessures feraient très mal à cette formation.

L’an dernier, la défensive des Jets apportait bien des questionnements, mais elle a bien fait dans les perspectives. Josh Morrissey demeure le général de l’équipe en défensive et il aura assurément un partenaire de qualité cette année. Acquis des Canucks, Nate Schmidt peut jouer des deux côtés, mais sur la première paire, il sera très efficace avec Morrissey. On a aussi ajouté Brenden Dillon des Capitals, alors que celui-ci est reconnu pour ses aptitudes défensives. Ce qui donnera la chance à Neal Pionk d’aller un peu plus vers l’avant pour être plus menaçant offensivement sans douter derrière lui. Après avoir bien fait dans les dernières séries, le géant Logan Stanley semble avoir sa place sur la troisième paire en compagnie de Dylan DeMelo qui semble un peu plus à sa place comme 5 ou 6e défenseur, contrairement à deuxième arrière l’an dernier. Ça le rendra plus efficace pour une défensive bien plus équilibrée cette saison. On peut être plus confiant devant notre gardien en 2021-22 avec Nathan Beaulieu comme protection, alors que le jeune Sami Niku a été libéré avant le début de la saison.

Justement, Connor Hellebuyk aura certainement moins de pression sur les épaules, alors que dans les deux dernières années, il a été l’un des gardiens les plus sollicités de la LNH. Il est très dominant et fait partie de l’élite de la LNH, mais aura encore une très grande charge de travail. Il faut comprendre que le portier Eric Comrie ne s’est jamais imposé dans la ligue et il sera probablement l’auxiliaire cette saison. On lui donnera quelques départs, mais Hellebuyk semble se diriger vers 65 départs au minimum. Pas très encourageant quand tu arrives en séries éliminatoires avec un gardien plus fatigué.

Bref, les Jets ont raison d’avoir espoir en leur équipe, alors que le gros problème de cette équipe sera la constance. On compte sur un noyau talentueux, mais ça doit se traduire sur la glace maintenant. On risque de faire les séries de justesse, mais tout est possible ensuite et on croit à cette philosophie à Winnipeg.

Départs : Jordie Benn, Mason Appleton, Derek Forbort, Mathieu Perreault, Trevor Lewis, Nate Thompson, Tucker Poolman,


Arrivées : Nate Schmidt, Riley Nash, Brenden Dillon,


Formation :

Kyle Connor – Mark Scheifele – Blake Wheeler

Paul Statsny – Pierre-Luc Dubois – Nikolaj Ehlers

Andrew Copp – Adam Lowry – Kristian Vesalainen

Dominic Toninato – David Gustafsson – Riley Nash


Josh Morrissey – Nate Schmidt

Brenden Dillon – Neal Pionk

Logan Stanley – Dylan DeMelo


Connor Hellebuyck – Eric Comrie


Classement dans l’Ouest : 8e rang

Article précédent

Cole Caufield est prêt à tout cette saison

Article suivant

Jesse Ylonen se joint au groupe B

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *