HockeyLNH

Analyse 32 en 32 : Penguins de Pittsburgh

Chez les Penguins de Pittsburgh, le même refrain semble se répéter chaque année avec une équipe qui mise sur une ligne de centre dominante. Cependant, Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Jeff Carter ont pris de l’âge et vont avoir besoin d’aide de la profondeur de l’équipe.

On a encore dû vivre avec la perte d’éléments sur les deux derniers trios, mais heureusement, les principaux acteurs offensifs de la dernière saison son encore présents. Du côté gauche, Jake Guentzel et Jason Zucker utiliseront leur vitesse pour faire mal aux défensives averses, alors que Bryan Rust et Kasperi Kapanen seront également de bons appuis pour Crosby et Malkin du côté droit.

Par ailleurs, Jeff Carter a bien fait en fin de saison l’an dernier, mais il y a plus de chances qu’il soit moins productif cette saison. Il jouera avec deux joueurs d’énergie Teddy Blueger et Zach Aston-Reese, mais ces derniers devront être un peu plus efficaces pour aider l’équipe à produire plus offensivement. Sur la quatrième ligne, on risque d’utiliser les nouveaux Danton Heinen et Brock McGinn, mais on ne parle pas de grands joueurs offensifs. Ils seront surtout utilisés dans des rôles défensifs et d’énergie au cours de la saison. Ce qui nous illustre donc une offensive menaçante sur les deux premiers trios, mais il semble manquer de profondeur pour se protéger. Dans le cas où Malkin se blesse plus longtemps que prévue après une opération en juin, les Penguins seront dans le trouble, c’est certain. Il faudra donc éviter les blessures, alors que Crosby aussi ratera le début de la saison en raison d’une opération à un poignet.

De façon similaire, la défensive n’est pas nécessairement la plus impressionnante. La première paire de Brian Dumoulin et Kristopher Letang peut être dominante dans la LNH, mais on n’est pas aussi certain avec Michael Matheson et John Marino. Ceux-ci sont capables du meilleur comme du pire et s’ils commencent à mal jouer, les Penguins seront mal pris. Marcus Pettersson en est un autre qui sera de retour en défensive, alors que le Québécois Pierre-Olivier Joseph risque d’avoir sa chance cette année. Il a bien fait à ses débuts l’an dernier et on pourrait décider de l’utiliser encore plus cette saison. Ce qui fait en sorte que la défensive sera très similaire à l’an passé avec un léger manque de profondeur en cas de blessés également. On rappelle que Letang est souvent absent.

Devant le filet, on comptera encore sur un duo de gardiens pouvant être numéro un, mais Tristan Jarry semble avoir un léger avantage sur Casey DeSmith. Malgré tout, le Penguins pensent bien être en mesure d’obtenir des minutes de qualité avec ces deux portiers et on espère que ce sera le cas. La lutte se poursuivra cette saison, mais on semble confortable avec le partage de tâches.

Bref, les Penguins ont encore un solide noyau pour connaitre du succès, mais plus le temps passe, plus on devra penser au futur. Actuellement, leur banque d’espoirs est très mince et on devra bientôt passer par une reconstruction. Cependant, tant et aussi longtemps que Crosby offrira du hockey de qualité, on y croira. La profondeur de l’équipe est une faiblesse, mais l’expérience est une force à Pittsburgh.

Départs : Jared McCann, Cody Ceci, Brandon Tanev, Mark Jankowski, Colton Sceviour, Frédérick Gaudreau 


Arrivées : Brock McGinn, Danton Heinen, Louis Domingue


Formation :

Jake Guentzel – Sidney Crosby – Bryan Rust

Jason Zucker – Evgeni Malkin – Kasperi Kapanen

Teddy Blueger – Jeff Carter – Zach Aston-Reese

Danton Heinen – Sam Lafferty – Brock McGinn


Brian Dumoulin – Kristopher Letang

Michael Matheson – John Marino

Pierre-Olivier Joseph – Marcus Pettersson


Tristan Jarry – Casey DeSmith


Classement dans l’Est : 10e rang

Article précédent

Tomas Plekanec lorgne vers la retraite

Article suivant

9 joueurs confirmés chez les Lions de Trois-Rivières

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *