HockeyLNH

Analyse 32 en 32 : Predators de Nashville

Les Predators de Nashville ont effectué un changement de direction majeur avec leurs meneurs au cours de la dernière saison morte. Avec les départs de Viktor Arvidsson, Ryan Ellis et Pekka Rinne durant l’été, on vient de mettre un peu plus de pression aux autres vétérans restants comme Ryan Johansen, Filip Forsberg et Matt Duchene en offensive.

Ceux-ci composeront certainement le premier trio de cette équipe et on constate que le reste de l’attaque risque de manquer de punch. Mikael Granlund est très solide pour patrouiller le poste de deuxième centre et on espère que le jeune Eeli Tolvanen pourra se développer comme un véritable joueur de deuxième trio, mais sinon ça ne regarde pas très bien. Avec Colton Sissons, Rocco Grimaldi, Luke Kunin ou Nick Cousins, on accueillera leur présence avec positivisme, mais disons qu’on ne parle pas d’attaquants de premier-plan. Il s’agit plutôt de joueurs d’énergie qui risquent de manquer de production pour combler le manque à gagner.

Aucun attaquant n’a été ajouté présentement chez les Predators, si bien que l’on espère que Tanner Jeannot et Yakov Trenin seront plus solides cette saison puisque des attaquants devront prendre la relève pour aider cette équipe à gagner. Il ne faut toutefois pas oublier la possible présence de Cody Glass dans l’alignement, lui qui a le potentiel pour évoluer dans le top 6.

Heureusement, on comptera sur une défensive pratiquement aussi solide que l’an dernier, après avoir terminé au 9e rang de la LNH pour le nombre de buts alloués. Évidemment, on ne remplace pas un défenseur comme Ryan Ellis aussi facilement, mais son remplaçant Philippe Myers a fait du bon travail depuis le début de sa carrière avec les Flyers et devrait demeurer efficace à Nashville. D’autant plus qu’il devrait joueur avec l’excellent Roman Josi qui fait partie de l’élite de la LNH et l’un des plus complets.

Le deuxième duo composé de Dante Fabbro et Mattias Ekholm est aussi l’un des meilleurs dans son territoire et devrait rester intact en 2021-22. Il y aura certainement un peu de doute sur Mark Borowiecki et Matthew Benning sur la troisième paire et c’est certain qu’ils ne seront pas solides à tous les soirs, mais ils demeurent assez fiables dans un rôle moins important. On semble confortable avec ce duo, alors que cette défensive manquera probablement un peu de physique, mais possédera une bonne mobilité.

Devant le filet, on reste très confortable puisque Juuse Saros a prolongé son parcours avec l’équipe, alors que Pekka Rinne avait déjà grandement diminué sa charge de travail dans les dernières années. Le passage vers le futur avait déjà commencé et on s’est assuré qu’il ne soit pas trop seul avec l’arrivée de David Rittich comme auxiliaire. Il a eu son temps de gloire à Calgary comme numéro un en 2019, mais il est surtout un bon deuxième gardien. Ce sera donc son rôle à Nashville.

Les Predators ont l’habitude de déjouer les pronostics et c’est possible qu’on puisse encore le faire cette année, mais il semble manquer d’offensive à cette équipe en 2021. On possèdera une bonne équipe équilibrée, mais il y aura des formations bien plus dominantes dans l’Ouest.

Départs : Viktor Arvidsson, Ryan Ellis, Pekka Rinne


Arrivées : Philippe Myers, David Rittich


Formation :

Matt Duchene- Ryan Johansen – Filip Forsberg

Eeli Tolvanen – Mikael Granlund – Colton Sissons

Tanner Jeannot – Cody Glass – Rocco Grimaldi

Yakov Trenin – Luke Kunin – Nick Cousins


Roman Josi – Phillipe Myers

Mattias Ekholm – Dante Fabbro

Mark Borowiecki – Matthew Benning


Juuse Saros – David Rittich


Classement dans l’Ouest : 11e rang

Article précédent

Leylah Fernandez en finale du Us Open !

Article suivant

Tom Brady entame la saison en force

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *