HockeyLNH

John Muckler perd la vie

John Muckler, un ancien entraineur dans la Ligue nationale de hockey (LNH) a perdu la vie, tard lundi soir.
 
Celui qui a soulevé la coupe Stanley en tant qu’entraineur-chef des Oilers d’Edmonton en 1989-1990 est décédé à l’âge de 86 ans. Il a également dirigé les North Stars du Minnesota en 1968-1969, les Sabres de Buffalo de 1991 à 1995 et les Rangers de New York de 1997 à 2000. Aussi, il a notamment remporté les grands honneurs à quatre autres reprises avec le club albertain, alors qu’il était l’adjoint derrière le banc d’un certain Glen Sather. L’Ontarien était visiblement une personne appréciée de tous.
«Au nom de l’organisation des Oilers d’Edmonton et des nombreux amis de John dans le hockey, je tiens à offrir mes sincères condoléances à Audrey et à toute la famille Muckler, a mentionné Wayne Gretzky via un communiqué. Lorsque vous avez 22 très bons joueurs de hockey et que vous avez connu du succès, il est difficile d’imaginer que l’ajout d’un entraîneur adjoint était la dernière étape pour amener les Oilers d’Edmonton au sommet de la montagne, mais c’est exactement ce qui s’est passé lorsque John a rejoint l’équipe.»
«Il était dur, strict, mais surtout juste, a renchéri la Merveille. Il a aidé à jeter les bases pour rendre notre équipe plus responsable les uns envers les autres, ce qui nous a permis de devenir des champions. Il était un homme de famille formidable et un grand ami. Il a personnellement amené ma carrière à un autre niveau.»
Rappelons que l’homme de hockey était aussi devenu le directeur général pour les Sénateurs d’Ottawa en 2001. Son dernier escale dans le circuit Bettman a été comme conseiller pour les Coyotes de Phoenix en 2008. Au total dans la LNH, il a été à la barre d’une équipe pour 649 matchs de saison régulière, récoltant au passage 276 victoires.
 
Offrons toutes nos sympathies ainsi que nos plus sincères condoléances aux proches de monsieur Muckler. Courage !
Article précédent

Les États-Unis rejoignent le Canada en finale

Article suivant

Alexander Romanov utilisé en avantage numérique

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *