LNHHockey

Mathew Barzal manque à l’appel chez les Islanders

L’attaquant vedette des Islanders de New York Mathew Barzal manquait à l’appel aujourd’hui en cette journée d’ouverture du camp d’entrainement de son équipe.

Notons que Barzal demeure toujours sans contrat en vue de la prochaine campagne qui débutera le 13 janvier prochain. Il s’agit d’un absent de taille pour les Islanders, puisque Barzal a choisi de ne pas prendre part au camp, et ce jusqu’à ce qu’une entente soit paraphée.

L’entraineur-chef de la formation new-yorkaise Barry Trotz est même allé jusqu’à dire qu’il allait préparer son équipe afin d’amorcer la saison sans la présence de son joueur de centre numéro un. Il préfère se concentrer sur ce qu’il peut contrôler. Il devra fort probablement se  contenter de travailler avec ce qu’il a à sa disposition.

« Il faut s’assurer qu’on soit capable de s’adapter. On a va se préoccuper de ceux qu’on peut mettre sur la glace. », confie-t-il.

Le pilote des «Isles» a également affirmé que Barzal se trouvait dans la région de Long Island et qu’il pourrait rejoindre ses coéquipiers dès qu’une entente sera signée directement.

Le directeur général des Islanders Lou Lamoriello a actuellement la petite somme de 3,9 millions $ de disponibles sur la masse salariale du club. Il pourrait cependant obtenir de l’aide s’il place le nom de Johnny Boychuk sur la liste des blessés à long terme.

En effet, de cette façon, il récupèrerait 6 millions $ de plus. Rappelons que le vétéran défenseur avait tiré un trait sur sa carrière le 25 décembre dernier en raison d’une grave blessure à un œil.

Lamoriello devrait donc avoir assez d’argent pour satisfaire les demandes salariales de son jeune joueur étoile. Il ne peut certainement pas se permettre de perdre ses services, puisque l’athlète de 23 ans est littéralement le cœur de l’offensive de sa formation.

Barzal qui est joueur autonome avec compensation venait de terminer son contrat d’entrée de trois saisons dans la LNH à la fin de la dernière campagne. L’an passé, il a été le meilleur pointeur des Islanders, touchant la cible à 19 reprises et obtenant 41 mentions d’aide pour un total de 60 points en 68 rencontres. De plus, il a noirci la feuille de pointage à 17 occasions en 22 matchs éliminatoires lors de la relance des activités cet été. Sa carrière s’élève, jusqu’à maintenant, à 207 points, dont 59 filets en 234 parties jouées. Celui qui a été le 16e choix au total lors du repêchage de 2015 a notamment remporté le trophée Calder en 2017-2018, honneur remis annuellement à la recrue de l’année dans la LNH.

Avant d’arriver dans le circuit Bettman, le Canadien natif de Coquitlam a joué son hockey junior dans la ligue de l’Ouest (WHL), avec les Thunderbirds de Seattle pendant quatre saisons. En 202 affrontements, il a récolté 63 buts et 215 passes pour un impressionnant total de 278 points. Il a également défendu deux fois les couleurs du Canada au Championnat mondial de hockey junior lors des éditions de 2016 et 2017. En 2016, il s’était incliné en quart de finale face aux champions, les Finlandais. L’année suivante, il s’était rendu en finale, mais les Américains l’avaient emporté en tirs de barrage. Barzal et le Canada avait du se contenter d’une médaille d’argent.

Article précédent

Marc Bergevin aurait terminé son magasinage

Article suivant

Dylan Strome s'entend avec les «Hawks»

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *