LNHHockey

Un essai pour Trevor Lewis à Winnipeg

Le vétéran attaquant Trevor Lewis se joindra au camp d’entrainement des Jets de Winnipeg dans la Ligue nationale de hockey (LNH) qui s’ouvrira lundi, après avoir accepté un contrat d’essai professionnel avec l’organisation.
En effet, son nom apparaissait sur la liste des 42 patineurs qui participeront au camp des Jets afin de se faire valoir.  Lewis était joueur autonome sans compensation après avoir passé les 12 premières saisons de sa carrière dans l’organisation des Kings de Los Angeles, là où il a notamment remporté deux coupes Stanley en 2012 et 2014.
En carrière dans le circuit Bettman, celui qui avait été un choix de première ronde, 17e au total, lors du repêchage de 2006 a récolté 163 points en 674 matchs, en plus d’ajouter 23 points en 79 parties des séries éliminatoires. L’an passé à L.A, il a amassé 12 points, dont six points en 56 rencontres. L’Américain de 33 ans n’a jamais inscrit plus de 14 buts et 26 points en une seule saison dans la LNH. Lors de son dernier contrat, il empochait un salaire annuel de 2 millions $ US.
Notons que le Québécois Jimmy Oligny, ainsi que le gardien Cole Kehler ont également obtenu des essais avec le club manitobain. Oligny, un défenseur de 27 ans a passé pratiquement toute sa carrière dans la Ligue américaine de hockey (LAH), tandis que Kehler, 23 ans a surtout évolué dans la Ligue de hockey de la Côte Est (ECHL) depuis son arrivée chez les professionnels.
Finalement, des joueurs comme Bryan Little, David Gustafsson et Marko Dano figuraient tous sur la liste des blessés publiée vendredi par les Jets, ce qui donnera une meilleure chance à Lewis de se tailler un poste dans la formation de l’entraineur Paul Maurice. Avec toute l’expérience qu’il possède, il ne fait pas de doute qu’il peut avoir un rôle de qualité sur une quatrième ligne d’attaque. Winnipeg se battra assurément pour une place en série dans cette division toute canadienne.
Article précédent

Le Canada écrase la Finlande

Article suivant

La Floride tente sa chance avec Scott Darling

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *