LNHHockey

Un top-6 offensif démantelé chez l’Avalanche !

Avec le début de la prochaine saison de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui est à nos portes, les camps d’entrainement des équipes sont déjà bien débutés à travers la ligue. Les entraineurs de chacune des formations commencent dès maintenant à former des combinaisons avec leurs lignes d’attaques, afin de trouver la meilleure chimie possible. Du côté de l’Avalanche du Colorado, ça ne fait pas exception, alors que l’entraineur Jared Bednar nous a présenté ses deux premiers trios, qui seront assurément explosifs.
 
Le fameux trio qui a fait la pluie et le beau temps dans les dernières années au Colorado, qui était formé de Nathan MacKinnon, Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen ne verra pas le jour, du moins pour ce début de saison. Il faut croire que Bednar a décidé d’équilibrer son top-6 de joueurs d’avants. Une chose demeure par contre, ils devraient tout de même se retrouver sur l’avantage numérique qui sera vraisemblablement dévastateur en ayant un gars comme Cale Makar au point d’appui.
 
Avis aux poolers, alors qu’Andre Burakovsky est celui qui aura la chance d’évoluer aux côtés du dynamique duo de MacKinnon et Rantanen. Cette unité remplie de promesses fera assurément des flammèches. Notons que l’an dernier, à sa première année avec l’Avalanche, Burakovsky a connu une belle progression, récoltant 45 points, dont 20 buts en 58 rencontres. C’était d’ailleurs sa meilleure saison en carrière, comme quoi un changement d’air peut parfois faire du bien à certains joueurs.
 
De son côté, le capitaine Landeskog patinera en compagnie de Nazem Kadri et du nouveau venu Brandon Saad, sur ce qui sera le deuxième trio de l’équipe. Disons que c’est toute une profondeur offensive.
 
Rappelons également que selon certains experts hockey, la formation évoluant à Denver serait l’une des équipes favorites pour soulever la coupe Stanley. Avec un alignement de la sorte, je crois que c’est très plausible d’y croire. C’est assez impressionnant merci ! Le directeur général de l’organisation Joe Sakic a fait un bon boulot afin de donner les éléments nécessaires à l’entraineur Bednar pour y arriver. C’est à eux de performer sur la patinoire maintenant.
Article précédent

Kaiden Guhle se dirigerait à Laval

Article suivant

Le rêve du Canada part en fumée

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *