HockeyLNH

Robin Lehner pense qu’il est sous-payé

Maintenant confortablement installé pour le poste de numéro un à Vegas l’an prochain, Robin Lehner fait quand même parler de lui. Il a lancé un débat assez grand.

Reconnu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, il considère qu’il devrait être payé plus que son contrat annuel de 5 M$. Dans la dernière émission The Cam and Strick Podcast, il donnait les exemples de Jacob Markstrom (6 M$) et Sergei Bobrovsky (10 M$) comme étant des gardiens qui ne devraient pas gagner autant que lui puisqu’il possède de meilleures statistiques que ceux-ci et qu’il parle de l’importance de la santé mentale.

Le pire, c’est qu’il n’a probablement pas tort, ayant été gagnant du trophée William M. Jennings avec la meilleure moyenne à deux occasions, tout en étant finaliste au trophée Vezina. Le débat est surtout de savoir s’il lui n’est pas assez payé ou si d’autres gardiens sont trop payés.

Il a démontré des chiffres très solides, mais en se trouvant dans l’ombre de Marc-André Fleury, il n’a pu se démarquer à 100%. Seulement, serait-il aussi constant dans un rôle de numéro un pour 60 matchs de saison régulière ?

C’est certainement ce que les Golden Knights souhaitent en ayant échangé Fleury cet été. Lehner a maintenant la porte ouverte pour prouver son point l’an prochain.

Article précédent

La légende Tony Esposito s’est éteinte

Article suivant

Les Jets protègent leur défensive

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *