HockeyLNH

Un Québécois pourrait remplacer Zdeno Chara

Maintenant que le défenseur Zdeno Chara a quitté les Bruins de Boston, son départ ouvrira la porte à une nouvelle brigade défensive dans l’équipe. L’un de ces joueurs est le Québécois Jérémy Lauzon qui profite de cette occasion pour jouer à la place du Slovaque, c’est-à-dire sur une paire défensive avec Charlie McAvoy.

L’arrière de 23 ans n’a jamais été en mesure de disputer une saison complète dans la LNH jusqu’à maintenant, mais voilà que son rôle pourrait changer prochainement, lui qui a obtenu une chance en or dans ce camp d’entrainement.

On parle de 3 points en 35 rencontres avec les Bruins, mais un bon différentiel de +4, passant plus de temps dans l’AHL avec les Bruins de Providence depuis 3 ans. Il jouerait donc un rôle plus défensif dans l’alignement, un peu comme Chara faisait avec le jeune McAvoy. Il laissait son coéquipier foncer en attaque pour s’occuper du côté défensif de la paire et s’assurer qu’on sera en mesure de fermer la porte aux attaquants adverses.

Bref, Lauzon croit bien qu’il peut enfin faire le travail dans la LNH et qu’il est prêt à aider les Bruins à partir de cette saison. Il s’agit maintenant de démontrer aux entraineurs que sa place est dans l’alignement et pas sur la galerie de presse.

« Je pense que moi et Charlie on peut former une excellente paire. On est des compétiteurs, on peut jouer beaucoup de minutes contre les meilleurs trios. C’est mon but. Je veux rendre Charlie meilleur et je vais focusser là-dessus. »

Si jamais Lauzon conserve sa place, la défensive des Bruins devrait être composée de lui, McAvoy, Matt Grezlyk, Brandon Carlo, John Moore et Connor Clifton. Disons simplement que le départ de Chara est important, mais celui de Torey Krug l’est encore plus, alors qu’on ne l’a pas remplacé pour diriger l’avantage numérique.

On pourrait donc vraiment en arracher cette saison chez les Bruins, mais on souhaite tout le meilleur pour Lauzon.

Article précédent

Devon Levi a battu un record de Carey Price

Article suivant

Une expansion de la LNH en Europe ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *