LHJMQCanadiensHockey

La LHJMQ rendra hommage à Guy Lafleur

La LHJMQ, en collaboration avec les Remparts de Québec, tiendra ainsi une cérémonie pour souligner la contribution de Lafleur au hockey junior lors de la prochaine saison qui marque le 25e anniversaire de l’organisation dirigée par Patrick Roy.
Lafleur, qui a été élu le meilleur joueur de l’histoire de la ligue par un panel d’experts lors des célébrations du 50e anniversaire de la LHJMQ, a joué pendant deux saisons avec les Remparts de Québec de 1969 à 1971. Originaire de Thurso, il a amassé pas moins de 379 points (233 buts et 146 mentions d’aide) en 118 parties de saison régulière. Il a été une partie intégrante de l’édition des Remparts qui a soulevé la Coupe Memorial de 1971, le premier de 13 championnats canadiens pour la LHJMQ.

Sélectionné au tout premier rang de l’encan amateur de la LNH en 1971, Lafleur a évolué pendant 1 126 matchs dans la LNH avec les Canadiens de Montréal, les Rangers de New York, ainsi que les Nordiques de Québec. Au cours de cette carrière de 17 saisons, il a remporté cinq Coupes Stanley, trois Trophées Art Ross, deux Trophées Hart, trois Trophées Lester B. Pearson ainsi qu’un Trophée Conn Smythe. Il a été accueilli au Temple de la Renommée du hockey en 1988 et au Temple de la Renommée du sport canadien en 1996. La Ligue de hockey junior majeur du Québec a également intronisé « Flower » dans son Temple de la Renommée en 1997.

« Même après avoir pris sa retraite du hockey professionnel, Lafleur a continué d’être un ambassadeur hors pair pour la LHJMQ », a partagé le Commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau. « Son héritage et sa contribution à l’essor de notre ligue font consensus et le retrait de son numéro quatre rend hommage à sa carrière extraordinaire et à ses accomplissements ».

Le numéro 4 devient ainsi le second numéro retiré par la LHJMQ après le 87 de Sidney Crosby en septembre 2019.

COMMUNIQUÉ LHJMQ

Article précédent

François Legault autoriserait des partisans au Centre Bell

Article suivant

Shea Weber retrouve finalement ses coéquipiers

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *