CanadiensHockeyLNH

Jonathan Drouin : Le garder, l’échanger ou le racheter ?

Le Canadien pourrait tenter de gérer le dossier de Jonathan Drouin cet été à savoir quoi faire avec lui en vue de la prochaine saison. Trois options s’offrent à l’équipe présentement, alors que l’on pourrait décider de le garder à Montréal, de l’échanger pour obtenir une compensation en retour ou racheter son contrat pour libérer de l’argent rapidement.

Opéré à un poignet pour une deuxième fois, on sait que le joueur gaucher sera prêt pour un retour au jeu en début de saison et on pourrait le garder. On répétera le même refrain comme à chaque début de saison pour se demander s’il mérite une autre chance avec le Canadien. Il peut récolter une cinquantaine de points par saison en santé, mais on ne sait pas s’il va encore le faire. On pourrait donc conserver ses services et laisser 5,5 M$ sur la table pour une dernière année. Une prolongation de contrat est toutefois une autre histoire par la suite.

Ce qui peut nous mener à la deuxième option de l’échanger rapidement cet été pour obtenir quelque chose en retour ou décider de l’échanger à la date limite des transactions l’an prochain et ainsi le garder en début de campagne en espérant qu’il produise. Disons que présentement, son salaire est un fardeau pour l’équipe puisqu’il ne remplit pas les attentes en étant toujours blessé et inconstant sur la glace. On doit donc continuer à faire le ménage chez le Canadien en échangeant les mauvais contrats.

Drouin est un bon candidat pour une transaction, mais on peut aussi penser à Jeff Petry, Mike Hoffman, Brendan Gallagher  et Carey Price. Ce qui enlèverait certainement un gros poids salarial sur la masse. Ça enclencherait encore plus le processus de « Reset » avec un haut choix au repêchage et moins de salaires élevés pour commencer la prochaine saison.

Pour le moment, le troisième choix de racheter son contrat semble illogique. Étant donné que le Canadien est en reconstruction et que la masse salariale n’est pas vraiment un enjeu présentement, il ne servirait à rien de racheter une entente avec un an à faire à son contrat. Le Canadien économiserait bien 3,6 M$ la saison prochaine, mais aurait à payer 500 000$ la saison suivante. Sachant qu’on pourrait le voir quitter d’ici un an, on doit écouler la dernière année de contrat sans pénalité. Ce serait tout simplement inutile sérieusement.

Que feriez-vous avec Jonathan Drouin ?

Article précédent

La valeur de Jeff Petry a augmenté

Article suivant

Un but "Michigan" pour Logan Cooley

1 Comment

  1. Sami
    29 avril 2022 à 1 h 24 min — Répondre

    Honnêtement on s’en fou et pas à peu près, qu’il soit là la saison prochaine ne change absolument rien à part le fait qu’il va jouer mal, comme d’habitude. Tempa à fait la meilleure transaction de leurs histoire quand Bergemin l’a amené à Montréal et ils continuent à rire.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.