CanadiensHockeyLNH

Kent Hughes ne vise pas de gros agents libres

La saison morte du Canadien sera grandement occupée pour le directeur général Kent Hughes, mais pas du côté des gros agents libres probablement. Pas nécessairement que Hughes ne veut pas signer de bons joueurs, mais il ne s’attend pas à pouvoir le faire dans une situation de reconstruction comme le Tricolore se retrouve.

Évidemment, on pense que le Canadien pourrait attirer des joueurs vedettes comme Kristopher Letang et Patrice Bergeron puisqu’ils étaient clients de Hughes. Toutefois, si ceux-ci ont l’occasion de prolonger leur parcours avec leur équipe actuelle ou de signer avec une équipe aspirante à la coupe Stanley, vous pouvez rapidement oublier Montréal. Et ça risque d’être le cas pour tous les joueurs autonomes cet été.

N’oublions pas aussi que le Canadien n’a pas vraiment de place sous le plafond salarial présentement et on devra transiger pour libérer de l’espace. Peut-être que Hughes souhaite simplement tempérer les attentes des partisans en disant ça, mais il ne faut pas non plus trop bouger et priver les jeunes joueurs de temps de glace avec des nouveaux vétérans.

Le Canadien doit principalement miser sur le développement des jeunes joueurs de l’organisation et bâtir autour de ça dans les années à venir. Le noyau de jeunes patineurs est déjà très solide avec les Suzuki, Caufield, Evans, Guhle, Harris, Romanov, Barron, Harvey-Pinard et le futur choix de première ronde de l’équipe. Ce sont tous des joueurs qui pourraient percer l’alignement du Tricolore d’ici deux ans et avoir une influence importante dans le vestiaire.

C’est surtout devant le filet que le Tricolore devrait tenter de s’améliorer avec le statut inconnu de Carey Price. Dans le cas où sa carrière est terminée ou qu’il est échangé, ce n’est malheureusement pas Jake Allen et Samuel Montembeault qui aideront l’équipe à gagner sur une base régulière. Ils peuvent le faire à court terme, mais pas dans une saison complète. (Le tout peut changer aussi, si on ne vise pas la victoire à tout prix l’an prochain.)

C’est peut-être donc un Marc-André Fleury ou Joonas Korpisalo qui pourraient venir jouer à Montréal pour une ou deux saisons seulement, afin de préparer le futur devant le filet avec Cayden Primeau (s’il est capable de le faire) ou en ajoutant un autre portier par la suite. Sinon, oubliez les gros agents libres.

Article précédent

Kaiden Guhle poursuit ses excellentes séries

Article suivant

Evander Kane en surprend plusieurs à Edmonton

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.