CanadiensHockeyLNH

L’acquisition de Ben Chiarot a coûté très cher

Lorsque les Panthers de la Floride ont acquis le défenseur Ben Chiarot, ils pensaient avoir fait le mouvement nécessaire pour avoir un long parcours éliminatoire.

Évidemment, il n’y a qu’une seule équipe chaque année qui remporte la Coupe Stanley et qui profite ainsi de ses acquisitions de la date limite des transactions. Cependant, avec la surenchère de la date limite, les Panthers ont payé le gros prix pour amener Chiarot en Floride et ils n’en auront pas profité au maximum.

Pour le Canadien, ça devient une transaction payante avec l’acquisition de l’espoir Ty Smilanic, un choix de 4e ronde en 2022 et une sélection de première ronde en 2023, mais pas pour les Panthers. Chiarot n’a pas été l’ombre de lui-même dans ces séries et la Floride a été éliminée en 2e ronde contre le Lightning.

Durant la danse printanière, le #8 a amassé seulement 1 passe en 10 matchs, tout en montrant un différentiel de -1. On sait qu’il n’avait pas été acquis pour son jeu offensif, mais même en défensive, il n’a pas super bien joué. On espérait surtout que son expérience en séries allait aider la défensive à mieux jouer, lui qui a distribué 36 mises en échec avec une moyenne de 17:17 minutes par match. Cela n’a pas fonctionné malheureusement.

Dire que les Panthers ont aussi sacrifié le jeune Owen Tippett, un choix de 3e ronde en 2023 et une sélection de première ronde en 2024 pour obtenir Claude Giroux. Disons que l’on a donné beaucoup pour ce beau parcours éliminatoire et que ça n’a rien donné. On devra se reprendre l’an prochain, même si Giroux et Chiarot pourraient quitter en devenant joueurs autonomes sans compensation cet été.

Article précédent

Les Sénateurs ouverts à échanger leur premier choix

Article suivant

Xavier Simoneau a le dessus sur Joshua Roy

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.