HockeyLNH

Les Rangers ont refusé une entrevue en français d’Alexis Lafrenière

L’attaquant Alexis Lafrenière n’en est seulement qu’à sa deuxième saison dans la LNH et les Rangers veulent encore le protéger en entrevue. On contrôle beaucoup les entrevues avec lui, alors que le Québécois ne parle jamais aux médias le jour d’un match ou quand il a été blanchi après une rencontre.

Cependant, il semble que le contrôle de l’information va plus loin que ça chez les Rangers.

Le journaliste du Journal de Montréal Jean-Francois Chaumont affirme que les Rangers l’ont empêché de passer une entrevue en français avec Lafrenière. Après avoir posé une première question dans sa langue maternelle, le PR de l’organisation est venu se mêler de l’entrevue en disant qu’il n’y aurait aucune réponse en français et que le reste se passerait en anglais.

« Si vous voulez continuer, c’est en anglais, il n’y a pas de français ici », a répondu le PR.

Chaumont s’est ensuite fait expliquer par le PR le lendemain que les ordres venait des dirigeants de l’organisation en raison du fait que les autres journalistes anglophones n’auraient pas compris les réponses de Lafrenière. Pourtant, Chaumont aurait attendu d’être seul avec le Québécois pour discuter avec lui en français.

Peu importe, le directeur général Chris Drury serait la principale personne qui a demandé ça. On a besoin de marcher très droit avec Drury et c’est clairement très sévère. On comprend que c’est un gros marché anglophone, mais ça va très loin.

Ce qui est intriguant, c’est à savoir si les Suédois, Russes ou Finlandais doivent aussi seulement faire leurs entrevues en anglais et pas dans leur langue maternelle. Lafrenière est protégé, mais de l’empêcher de parler dans la langue avec laquelle il est à l’aise est un peu ridicule.

Voici l’entrevue avec Lafrenière qui a visiblement été traduite par Chaumont. Une plainte doit être déposée à la LNH puisque c’est totalement inacceptable.

Article précédent

Jeff Petry pourrait rejoindre les Stars ou les Wings cet été

Article suivant

Le Canadien se prépare pour les Panthers sur la plage

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.