HockeyLNH

Une statistique impressionnante de Sidney Crosby

Nul doute que l’attaquant Sidney Crosby est un joueur d’exception et qu’il a déjà connu une grande carrière dans la LNH. D’ailleurs, une statistique impressionnante a été ressortie hier soir qui prouve que le #87 est tout simplement incroyable.

Au cours de sa carrière en séries éliminatoires, Crosby totalise 66 buts au total, alors que trois autres organisations (tous les joueurs) ont marqué moins de filets que lui depuis 2007-08. Derrière lui se trouvent les Oilers d’Edmonton (59), les Panthers de la Floride (55) et les Sabres de Buffalo (33) qui n’ont évidemment pas beaucoup participé aux séries éliminatoires au cours de cette longue période.

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Breakers (@nhlbreakers)

Ses performances ont d’ailleurs mené les Penguins à trois coupes Stanley en compagnie d’Evgeni Malkin qui compte lui aussi une grande carrière avec 64 buts durant cette période. Les deux autres joueurs dans la catégorie de Crosby sont Alexander Ovechkin (71 buts) et Joe Pavelski (60). Disons simplement que les meilleurs de la LNH comme Connor McDavid et Nathan MacKinnon ont prouvé leur talent par les points, mais pas pour leur leadership encore.

Bien sûr, cette statistique doit aller dans les deux directions. Une organisation comme les Oilers a performé en saison régulière, mais a souvent échoué en séries éliminatoires, alors que les Sabres ont été littéralement affreux durant cette période avec seulement 2 présences durant cette période suite à des éliminations en première ronde. Ça semble se replacer pour les Panthers dans les dernières années, mais ils ont longtemps ressemblé aux Sabres.

Pendant ce temps, les Penguins ont possédé de grosses équipes dominantes durant ce temps, participant à 4 finales, dont 3 gagnés. On s’est trouvé en séries à presque toutes les saisons et les joueurs comme Crosby ont contribué à merveille aux succès de cette équipe. On peut dire qu’il rend ses coéquipiers meilleurs, mais il a aussi joué avec de bonnes formations. Donc, on peut parler d’un mélange de deux éléments dans ses succès.

Article précédent

Le Kraken est officiellement prêt

Article suivant

Décès de Jimmy Hayes à 31 ans

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *