CanadiensHockeyLNH

Jesperi Kotkaniemi a-t-il été repêché trop tôt ?

Chaque année, on peut faire un retour en arrière pour analyser les repêchages et les sélections qui auraient dû avoir lieu. C’est ce que le journaliste Scott Wheeler a fait en recréant la séance de sélection de 2018, l’année de Jesperi Kotkaniemi au 3e rang par le Canadien.

Vous comprendrez que selon lui, Kotkaniemi n’aurait pas dû compléter le podium, alors qu’il le place au 10e rang seulement. Le Finlandais serait alors un choix des Oilers d’Edmonton et aurait pu aider à la profondeur de cette équipe. Pendant ce temps, le Tricolore aurait profité de Quinn Hughes avec les Sabres pour sauter sur le défenseur Rasmus Dahlin au troisième rang.

Selon les performances de tous les joueurs depuis leur sélection, Wheeler classe en ordre Quinn Hughes (+6), Andrei Svechnikov (même rang), Rasmus Dahlin (-2), Brady Tkachuk (même rang), Joel Farabee (+9), Adam Boqvist (+2), Ty Smith (+10), Noah Dobson (+4),  K’Andre Miller (+13), Jesperi Kotkaniemi (-7).

Selon Wheeler, Kotkaniemi n’a pas affiché la constance et le talent d’un joueur du top 3 et il tarde vraiment à se développer comme un choix aussi avancé. Bien sûr, le Canadien a simplement tenté de combler ses besoins au centre à l’époque, mais en sachant que Suzuki allait arriver dans l’organisation un jour, on aurait probablement opté pour un défenseur. Il ajoute qu’il ne sera pas plus qu’un bon joueur de deuxième centre dans la LNH.

Même s’il a raison sur plusieurs points, ça semble tout de même sévère de la placer à l’extérieur du top 5 dans ce re-classement. Si on regarde les autres joueurs qui étaient disponibles, ils n’ont pas vraiment prouvé plus que Kotkaniemi. On peut mettre Hughes, Svechnikov, Dahlin et Tkachuk devant lui, mais pour le reste, il a quand même plus de points et une meilleure constance.

Peut-être qu’on l’a amené trop rapidement dans la LNH, mais la prochaine saison semble être la plus déterminante pour l’athlète de 21 ans. Il devrait passer toute la campagne au centre et aura toutes les chances de se faire valoir cette année. Si ça ne fonctionne pas, on aura notre réponse, mais il devrait garder la même production pour les années à venir. Peut-être pas comme un troisième choix au total, mais quand même une bonne fiche.

Avouons que d’avoir Rasmus Dahlin aurait été une excellente décision également, mais il n’était plus disponible au premier rang avec les Sabres de toute façon. Il aurait assurément comblé le côté gauche de la défensive avec lui et Romanov qui va se développer éventuellement, mais Kotkaniemi n’est tout de même pas un mauvais choix.

Article précédent

Une soirée Country pour le Rocket

Article suivant

Le Canadien dévoile son calendrier préparatoire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *