Non classé

Un duel intéressant à prévoir entre Mbilli et Mohammedi

Ce soir, en direct du Cabaret du Casino de Montréal, un duel intéressant à prévoir entre les deux pugilistes français Christian Mbilli et Nadjib Mohammedi pour le titre WBC Continental des Amériques chez les Super-moyens.

Mbilli, qui a participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016 chez les 75 KG, a une fiche immaculée de 20 victoires en autant de combats, dont 18 par K.-O. En 84 rounds disputés en carrière, son pourcentage de K.O. s’établit à 90%. Mbilli a fait ses débuts professionnels en février 2017 à Montréal. Sur l’ensemble de ses 20 combats en carrière, il en a disputé 9 au Canada, dont 7 au Québec.

À 26 ans, il est en véritablement en pleine ascension vers la conquête d’un titre mondial dans la division des Super- moyens. Il est entraîné depuis ses débuts professionnels par Marc Ramsey, qui a été l’entraîneur de plusieurs anciens champions du monde québécois, dont Jean Pascal, David Lemieux et Eleider Alvarez, ainsi que les champions du monde actuels Artur Beterbiev et Oscar Rivas. À ne pas en douter, il est entre très bonnes mains. Au niveau de ses mensurations, il a une portée de 72 pouces et il mesure 5 pieds et 8 pouces et demi.

Son adversaire, Nadjib Mohammedi, 37 ans, a fait ses débuts professionnels en mars 2005. En 52 combats, il a maintenu une fiche de 44 victoires, dont 27 K.-O. contre 8 revers. En 312 rounds disputés en carrière, son pourcentage de K.-O. est de près de 52 %. À noter qu’il a remporté ses trois derniers combats par TKO. À ne pas en douter, il est un boxeur très expérimenté qui s’est notamment battu à deux reprises en combats de championnat du monde chez les mi-lourds.

En décembre 2010, contre Nathan Cleverley, défaite par décision unanime et contre Sergey Kovalev, en juillet 2015, défaite par K.-O,. au 3e round. Il s’est aussi battu contre un ancien champion du monde, l’Ukrainien, Oleksandr Gvozdyk, pour le titre vacant NABF des mi-lourds, défaite par K.-O., en avril 2016, au 2e round. De plus, sur l’ensemble de sa carrière, il a détenu différents titres mineurs dont : WBA Continental chez les mi-lourds en 2013; WBC francophone chez les Super-moyens en 2016 et WBA Continental chez les Super-moyens en 2018. Au niveau de ses mensurations, il a une portée de 70 pouces et demi et il fait 1 m 82.

En conclusion, bien que Mohammedi soit plus expérimenté que Mbilli, je m’attends à une victoire de Mbilli avant la limite des 10 assauts. Bon combat.

Source : boxrec.com

Article précédent

Un record pour Cale Makar au Colorado

Article suivant

Le réveil de Cédric Paquette avec le Rocket

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.