CanadiensHockeyLNH

Josh Anderson nous ramène en 1993

Le parcours du Canadien en 2021 ressemble beaucoup à celui de 1993 et Josh Anderson a ajouté son grain de sel hier soir. Ses deux buts ont permis au Tricolore de signer une victoire inattendue de 3-2 en prolongation, un peu comme l’équipe l’avait fait contre les Kings de Los Angeles en 1993.

Anderson est devenu le premier joueur depuis Eric Desjardins en 1993 à marquer un but égalisateur dans les 2 dernières minutes d’un match éliminatoire et de procurer la victoire aux siens en prolongation ensuite. Desjardins avait profité de la pénalité de bâton illégal sur Marty McSorley pour créer l’égalité et avait touché la cible en début de prolongation.

Cette fois-ci, Anderson a profité d’une erreur du gardien Marc-André Fleury pour inscrire le deuxième filet de son équipe en fin de troisième période. Il a ensuite effectué tout un jeu avec son bâton en contre-attaque pour permettre à Paul Byron de récupérer le disque et de le redonner au #17 qui a fait sauter la province du Québec au grand complet en marquant son but en prolongation.

Le Tricolore a maintenant les devants 2-1 dans cette série contre toute-attente, mais il faut continuer de travailler fort pour aller chercher deux autres victoires contre Las Vegas. Il faut dire que ce sera les deux gains les plus difficiles à aller chercher pour conclure la série contre les deuxièmes favoris de ces séries éliminatoires.

Sauf comme en 1993, le Canadien trouve toujours des moyens pour gagner ses matchs, peu importe la façon. L’équipe va donc certainement tout faire pour poursuivre son parcours le plus loin possible.

Article précédent

Quand "Goal" Caufield marque, tout va bien

Article suivant

Phillip Danault a été considéré pour le trophée Selke

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *