Course

Une victoire prometteuse pour Ferrari !

Après deux saisons difficiles pour la Scuderia en 2020 et 2021, la troisième victoire en carrière de Charles Leclerc lors du premier Grand Prix de la saison 2022 à Bahreïn, a de quoi de très prometteur pour cette saison.

De plus, il faut aussi souligner la deuxième position de l’espagnol Carlos Sainz, premier doublé Ferrari depuis le Grand Prix de Singapour en 2019.

Cette belle performance de Ferrari ne fait que confirmer les résultats probants des essais hivernaux à Barcelone et à Bahreïn durant l’avant-saison. Il est donc permis de croire que la Ferrari F1-75 de 2022 pourra se battre à tout le moins avec Red Bull et Mercedes, qui n’ont pas dit leur dernier mot.

Mercedes accuse un certain retard actuellement sur ses deux rivaux, mais risque de revenir en force plus la saison évoluera. Une saison de F1 qui sera spectaculaire avec la nouvelle réglementation technique qui aura pour effet de diminuer l’écart entre les équipes. Ce qui est une bonne nouvelle en soi pour les amateurs.

De plus, la limitation du budget à 140 millions de dollars américains par équipe contribue aussi forcément à égaler le plateau. On le constate déjà après ce premier Grand Prix de la saison avec une 5e et une 6e position de Kevin Magnussen et de Valtteri Bottas avec Haas et Alfa Romeo, équipes qui ont terminé respectivement 10e et 9e l’an dernier.

De plus, pour Ferrari, rappelons que leur dernier championnat des pilotes remonte à 2007 avec le sacre de Kimi Raïkönnen et le dernier titre des constructeurs à 2008. Une longue disette dans les deux cas de 15 et de 14 ans.

Il reste encore 21 courses et peut-être 22 avec le remplacement du Grand Prix de Russie, mais force est de constater que l’échiquier semble être modifié en F1 après les essais hivernaux et ce premier Grand Prix de la saison. Toutefois, c’est juste une épreuve et on ne peut nier que la Ferrari F1-75 est bien née, alors que l’on devrait assister à une lutte au championnat entre trois équipes soit Ferrari; Red Bull et Mercedes avec peut être des surprises

À ne pas en douter, une saison très prometteuse en Formule 1. Dans trois mois, le Grand Prix du Canada aura lieu au circuit Gilles-Villeneuve du 17 au 19 juin, une première depuis 2019. Je suis plus qu’impatient. 

Article précédent

Mark Giordano avec les Maple Leafs

Article suivant

Le Canadien perd le derby Jack McBain

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.