CanadiensHockeyLNH

Jake Evans, une aubaine la saison prochaine ?

Avant de quitter le Canadien, l’un des derniers mouvements de Marc Bergevin a été la signature de Jake Evans pour 3 saisons de plus. Alors qu’on pourrait se demander si c’était une bonne prolongation de contrat, on lui a offert un salaire très intéressant de 1,7 M$ par année qui entrera en vigueur la saison prochaine.

Le choix de 7e ronde en 2014 n’a cessé de surprendre les experts depuis sa sélection par le Canadien et chaque année, il trouve le moyen de devenir encore meilleur et de s’améliorer. Cette année, on le voyait comme un quatrième centre, mais il a su élever son jeu d’un cran comme un joueur de troisième trio et un avant constant en désavantage numérique. Il est devenu un incontournable pour l’équipe.

Il a ainsi terminé la saison avec des sommets personnels de 13 buts et 29 points en 72 parties. Considérant la saison difficile du Tricolore, il a montré un différentiel intéressant de -5, mieux que tous les autres attaquants de l’équipe qui ont disputé au moins 30 matchs cette saison. Il a toujours bien fait mieux que Gallagher ou Armia qui n’ont pas rempli les attentes de leur salaire élevé.

Difficile à comparer quand même, mais Phillip Danault a connu un début de carrière similaire et est devenu l’un des attaquants les plus complets dans la LNH.

Après tout, si Evans s’améliore encore la saison prochaine et qu’il assume encore parfaitement son rôle dans la formation du Canadien, on parlera certainement d’une aubaine pour l’équipe. On sait ainsi qu’en jouant sur un troisième trio avec efficacité, Evans ne sera pas un mauvais contrat à 1,7 M$ pour les trois prochaines années.

Cela permettra aussi à Kent Hughes de continuer à bâtir une équipe avec des jeunes vétérans qui connaissent leur rôle et qui font le travail demandé par les entraineurs, tout en ayant de l’espace sous la masse salariale pour avoir une formation bien équilibrée. On est bien heureux de voir que le Canadien pourra compter sur un Evans solide pour quelques années encore.

Article précédent

Samuel Morin doit accrocher ses patins

Article suivant

Paul Caufield rend hommage à Guy Lafleur

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.